Formations

100 % Inclusion

Secteur(s) professionnel(s) :   Orientation-Insertion
Statut(s) :  Formation Continue
 Imprimer Imprimer   |   Envoyer par eMail Envoyer 

Etre accompagné vers l'emploi

Public concerné, nombre

  • Des jeunes ni en études ni en emploi (NEET).
  • Des jeunes femmes davantage touchées par la question de l’accès à l’emploi et les situations de précarité.
  • Des personnes en situation de handicap qui peuvent être orientées vers un travail en milieu ordinaire.
  • Des adultes éloignés de l’emploi pour différentes raisons : perte d’emploi après un licenciement économique ou interruption de l’activité professionnelle après la naissance d’un enfant, alternance de contrats saisonniers et de périodes sans activité, éloignement, difficultés de mobilité…
  • Des jeunes et des adultes dont le niveau de qualification, le degré de maîtrise des compétences de base et compétences transversales, constituent des freins à l’accès et la durabilité dans l’emploi ou l’activité.

Prérequis, modalités et délai d’accès

  • Savoir lire écrire compter
  • Souhaite s’insérer socialement et professionnellement
  • Accessible aux personnes en situation de handicap
  • Entrées et sorties permanentes

Présentation générale

(problématique, intérêt)

Accompagner toute personne en réinsertion sociale et professionnelle :

  • Favoriser l’accès des femmes et des décrocheuses aux métiers en tension, mais également à la découverte des métiers disponibles sur le territoire du Pays de St Malo
  • Favoriser la compréhension du fonctionnement de l’entreprise et faciliter les immersions en entreprise
  • Accompagner aux usages du numérique pour faciliter sa vie quotidienne et l’accès aux emplois

Objectifs

  • Faciliter l’engagement et le cheminement de la personne dans son parcours. Une attention particulière sera portée au bien-être, à l’épanouissement de chacun et à l’installation d’un environnement matériel et d’un climat relationnel sécurisants.
  •  Permettre à chacun de réinvestir ses expériences professionnelles, sociales, familiales…, en reconnaissant ses compétences et en travaillant sur les freins, les obstacles, les situations d’échec qui ont pu être rencontrées. Le projet se veut être aussi révélateur de talents.
  • Donner à chaque jeune, chaque adulte, la possibilité de prendre des décisions qui vont contribuer à construire son parcours : définition des étapes et des modalités d’apprentissage, choix des capacités à développer de manière à étoffer son capital de ressources. Il peut s’agir de qualités humaines (savoir communiquer, s'adapter à un contexte professionnel, faire preuve d'intelligence relationnelle et émotionnelle...), de capacités cognitives (comprendre, analyser, évaluer une situation ; analyser sa pratique et à la réguler ; se positionner face à un problème, prendre une décision…) ou de savoirs de divers types (savoirs de base ; savoir-faire techniques, méthodologiques, procéduraux…).
  • Favoriser un développement de compétences à partir de ce qui fait sens pour la personne et son projet, même si celui-ci n’est pas complètement élucidé ou s’il évolue en cours de parcours. Le projet est constitutif de la construction de la personne qui sera davantage en mesure de se mobiliser si le parcours emprunté est en relation avec son propre projet, sachant que celui-ci peut porter sur un futur plus ou moins proche. Il est à la fois une visée et une construction. La remobilisation est aussi favorisée par un engagement dans l’action qui peut prendre diverses formes : recherche d’informations ; réalisation de démarches administratives en ligne ; prise de contact avec une association ou un maître de stage potentiel ; réalisation d’un travail au sein d’une entreprise….
  • Offrir l’opportunité à chacun de prendre part à une vie de groupe, une action collective, un échange de savoirs entre pairs, une situation professionnelle de manière à favoriser une inclusion à la fois citoyenne et professionnelle. Une attention particulière sera portée au développement des Softskills (communication, présence à la situation et aux autres, curiosité, sens de l’équipe, esprit d’entreprendre…) ;

Modalités pédagogiques

Moyens pédagogiques :

  • Il s’agit des moyens utilisés pour permettre les apprentissages (exercices, capitalisation de l’expérience professionnelle, jeux de rôles, exposés, film, vidéo…) mais aussi ;
  • Supports pédagogiques (distincts d’une simple documentation professionnelle) ;
  • Matériel de vidéo projection ;
  • Salles ;
  • Plateaux techniques…

Méthodes :

  • Active,
  • Interrogative…

Modalités :

Présentiel, à distance, expérientiel (période en milieu professionnel),

Compétences / Capacités professionnelles visées

Organiser le positionnement des bénéficiaires dans les parcours, de formaliser, de suivre et d'évaluer les programmes de soutien qui seront mis en place. Accompagner à la mise en place d'activités de découverte des premiers gestes professionnels et d'activités de suivis individualisés, en lien avec les tuteurs.
  • Réalisation des diagnostics des besoins
  • Formalisation des contrats d'engagement
  • Suivi hebdomadaire
  • Accompagnement personnalisé
  • Bilans en début et fin de période d'accompagnement
  • Coordination et animation d'ateliers éducatifs, de développement personnel et de lutte contre la fracture numérique
  • Suivi des immersions en entreprise
  • Suivi pendant la période d'essai
  • Suivi à mi-parcours du contrat de travail
Des points étapes seront réalisés auprès de chaque personne, tous les mois.
Un bilan intermédiaire sera également réalisé avec les partenaires ainsi qu'un bilan final. Et un second bilan portera sur l'activité globale de l'action.
Durée Accompagnement sur 10 mois maximum, pas de durée minimum
Les bénéficiaires seront reçus minimum toutes les deux semaines (sur 2H maximum lors des premiers entretiens) en individuel et collectivement minimum deux fois par mois (1/2 journée)



 

Contenu de la formation


Des parcours à la carte

La diversité des situations nécessite la mise en place de parcours sur mesure, reliés aux réalités, besoins et ressources territoriales. Le projet « Parcours Expérience 3D » veut permettre à chacun de se construire un itinéraire en prenant appui sur ses acquis et ses intentions, en optant pour des activités puisées dans trois registres :

Le « parcours perso »

Un projet de remobilisation, d’accompagnement, de développement et de valorisation des compétences reconnaît en premier lieu la personne dans son contexte, son parcours et ses aspirations. Il considère chacun, jeune ou adulte, dans ce qu’il est, dans sa capacité à agir et à faire des choix, qu’il s’agisse de tracer son itinéraire ou de mener des projets à sa mesure et qui font sens pour lui.
Activités et accompagnements proposés : des démarches à visée culturelle, artistique ou sportive visant le bien être, l’épanouissement et la reconquête de l’estime de soi ; l’accompagnement au dépassement d’obstacles et freins à l’accès à l’emploi (démarches administratives dématérialisées ; garde des enfants ; solutions de mobilité…) ; la valorisation, la reconnaissance des compétences acquises ou l’acquisition de nouvelles compétences dans la perspective d’une certification (CléA ou d’autres certifications professionnelles); l’accompagnement à la construction progressive d’un projet...

Le « parcours co »

Tout individu est un être social qui se construit en relation avec les autres. Nouer ou renouer des liens sociaux apparaît comme une dimension essentielle du projet, de manière à ce que chacun se sente citoyen et partie prenante de son territoire.
Activités et accompagnements proposés : au-delà d’activités de vie quotidienne partagée au sein de MFR ou CFP à taille humaine, il Pourra s’agir de la co-construction de projets d’utilité sociale, la contribution à des chantiers collectifs, la participation à des ateliers thématiques de partage de savoirs issus de l’expérience…

Le « parcours pro »

La dimension professionnelle du parcours se traduit par une immersion professionnelle progressive pouvant prendre notamment la forme de stages ou de séquences de formation en situation de travail. Ces situations pourront être organisées de manière individuelle ou collective au sein d’entreprises volontaires et en mesure de les organiser. Dans tous les cas, elles seront accompagnées en proximité jusqu’à l’entrée dans un emploi et l’intégration en entreprise ou l’activité durable, associant les référents-tuteurs en charge de la mise en œuvre des situations d’apprentissage en milieu de travail.

Les parcours personnalisés seront donc coconstruits et pourront être ajustés au fil du temps. Leur caractère intégratif sera assuré par l’action conjuguée des Comités de pilotage territoriaux et celle du référent de parcours en charge, sur chaque site, de la coordination du dispositif.

Dates

Septembre 2020 – Décembre 2021

Lieu(x)

Emeraude Compétence s MFR
5 Rue Emmanuel Le Guen
35400 Saint Malo

Tarif par participant

Financée par le PIC et le FSE
Gratuit pour les bénéficiaires

Responsable de l’action

Contact Bordereau Nathalie
Emeraude.competences@mfr.asso.fr
02.99.58.10.11

Formateurs, Animateurs et intervenants

L’équipe pédagogique a pour rôle d’accompagner la stagiaire en tant qu’individu, citoyen et professionnel, dans sa globalité et dans sa singularité. Ses rôles d’écoutant, de facilitateur, de médiateur et de soutien font partie de sa pratique d’accompagnement.
Elle peut prendre plusieurs formes : entretien collectif, entretien individuel, suivi téléphonique, correspondance e-mail. L’implication totale de l’équipe pédagogique et administrative dans les missions de formation, d’animation et d’accompagnement, qui forme son éthique professionnelle, contribue aussi à la réussite de la stagiaire dans son parcours d’insertion.
Référente Caroline Dacheux

Suivi de l’action

Mise en place d’un suivi de l’action par un comité de suivi à mi-parcours et en fin d’action d’insertion
L’idée maîtresse est de faire croiser les différents bilans réalisés au fil de la formation, bilan relatif à la formation, aux stages (émargement par les stagiaires et le formateur, attestation de stage…)., aux entretiens individuels, pour pouvoir observer et évaluer la progression entre l’entrée en accompagnement et la sortie (avancée et maturation du projet professionnel, évaluer les acquis techniques, jauger l’efficacité de l’individualisation des parcours ….).
Le bilan de fin d’accompagnement est déterminant, pour la stagiaire. Il est important de mettre en œuvre un plan d’action élaboré en collaboration avec l’ensemble des acteurs, pour lui permettre d’accéder à l’emploi.

Evaluation de l’action

  • Le plan d’évaluation, préparé par la coordonnatrice, est remis au stagiaire. Elle connaît ainsi les objectifs de chaque situation d’évaluation ainsi que les périodes.
  • Des épreuves préparatoires sont proposées afin de mesurer les acquis et de mettre en œuvre les remédiations, si besoin, avant de poursuivre la progression.
  • Les entretiens de suivis, les fiches de tâches, les bilans collectifs ainsi que le livret de suivi font aussi partis des éléments clés de l’accompagnement des stagiaires. En effet, ils permettent de vérifier globalement la façon dont les stagiaires se positionnent face à une évaluation, leur niveau de préparation et de leur donner des outils méthodologiques.

Passerelles et débouchés possibles

Le but est d’insérer professionnellement les femmes dans l’emploi.
En fonction des projets professionnels et de la mobilité géographique des bénéficiaires, les emplois seront ciblés en fonction des besoins locaux des entreprises employeuses.
Tous les secteurs d’activités seront explorés sachant que les emplois en tension seront présentés aux bénéficiaires recherchant rapidement et durablement un emploi

Partenaires